Les spécialisations des infirmiers et infirmières

Les spécialisations des infirmiers et infirmières

Cette année, on dénombre 700 988 infirmiers et infirmières diplômées d’état (IDE) en France, 57 755 ont fait le choix de se spécialiser. Chaque année, leur part ne cesse de croître… Vous aussi vous voulez évoluer ? On vous guide pour vous aider à sauter le pas : quelles sont les spécialisations que vous pouvez choisir ? Quelle formation faut-il entreprendre ?

Infirmier Anesthésiste Diplômé d’État (IADE)

L’IADE est sous la responsabilité de l’anesthésiste, c’est son plus proche collaborateur au bloc opératoire. Il accueille le patient en salle d’opération. Son rôle est de contrôler le matériel d’anesthésie, de mettre en œuvre le protocole d’anesthésie et d’assister le médecin durant l’opération. Au réveil du patient, il doit surveiller la réanimation.

Après deux ans d’expérience professionnelle, vous pouvez vous tourner vers cette spécialisation.
La formation, sur concours, dure deux ans. Vous alternerez entre des périodes de stage (70 semaines) et 700 heures de théorie à l’école. Une fois diplômé, il est plus évident de trouver des offres d’emploi, le plus souvent en structure hospitalière, ou en clinique mais aussi dans des services de transport d’urgence, comme le SAMU.

Infirmier de Bloc Opératoire Diplômé d’État (IBODE)

L’IOBDE travaille en étroite collaboration avec le chirurgien dans la salle de bloc opératoire.
Avant l’opération, il prépare le matériel et les soins. Il prend en charge le patient durant toute la durée de sa présence au sein du bloc opératoire. Pendant l’opération, il veille au respect des règles d’hygiène et il assiste le chirurgien. C’est aussi lui qui est chargé d’enregistrer toutes les procédures opératoires.

Pour devenir IBODE, il faut aussi justifier de deux ans d’expérience professionnelle en tant qu’IDE. Il faut ensuite suivre une formation de 18 mois (1500 heures), accessible sur concours. Vous pouvez aussi faire reconnaître vos acquis professionnels avec la VAE, la validation des acquis de l’expérience.

Infirmier Puériculteur Diplômé d’État (IPDE)

L’IPDE est un infirmier spécialisé dans les soins apportés aux nouveau-nés et aux enfants. Il peut exercer dans différentes structures.
Dans une maternité, avec le pédiatre et la sage-femme, il veille sur les nouveau-nés. Il réalise le premier examen du nourrisson, accompagne les jeunes mamans dans la toilette de l’enfant, apporte ses conseils pour l’allaitement…
L’IPDE peut aussi exercer dans un service de soins ou de chirurgie pédiatrique. Il prodigue des soins auprès des enfants malades (pansements, distribution de médicaments, pose de perfusion…) et il est aussi là pour épauler les familles.
Certains de ces infirmiers choisissent de travailler dans des PMI, des centres de Protection Maternelle et infantile. Il s’agit surtout d’un rôle de prévention et d’éducation, il assure aussi la coordination entre le milieu médical social et éducatif.

La formation comporte un volet théorique et un autre pratique (710 heures de stage), elle dure un an et est accessible sur concours.

Au passage, il est désormais possible d’indiquer sur votre compte libheros PRO si vous avez le diplôme d’infirmier puériculteur.

Cadre de santé

L’infirmier diplômé d’État qui devient cadre de santé quitte ses fonctions soignantes pour des fonctions d’encadrement ou d’enseignement.
C’est un chef d’équipe en quelque sorte qui assure le management et la logistique du service. Au quotidien, il est chargé de faire les plannings, dynamiser l’équipe soignante, de gérer les tensions, s’assurer que les mesures d’hygiène sont bien respectées ou encore faire le lien avec la direction.
Il peut aussi se lancer dans l’enseignement au sein d’un Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI).

Après quatre ans d’exercice, l’infirmier peut se présenter à un concours d’entrée à un Institut de Formation des Cadres de Santé (un test écrit d’admission puis un oral). La formation dure 10 mois.

Infirmier en Pratique Avancée (IPA)

C’est la toute nouvelle spécialisation que peuvent choisir les infirmiers depuis la rentrée. Très concrètement, son rôle se situe entre celui d’un IDE et d’un médecin. L’infirmier gagne donc en compétences et en responsabilités. Avec l’accord du médecin, il peut suivre certains patients en fonction de leurs pathologies. Il peut par exemple prescrire des examens complémentaires ou encore renouveler des prescriptions.

Il vous faut une expérience professionnelle d’au minimum trois ans. L’IDE candidate auprès d’un établissement de formation avec un CV ou une lettre de motivation. La formation dure deux ans : une année de tronc commun et en deuxième année les infirmiers peuvent choisir une spécialisation. Ils ont le choix entre :
– oncologie et hémato-oncologie
– maladie rénale chronique, dialyse, transplantation rénales
– pathologies chroniques stabilisées, prévention et polypathologies courantes en soins primaires

La formation comprend aussi deux stages obligatoires et elle confère le grade de Master II.

La formation continue des infirmiers

infirmiers en formation

Tout au long de votre carrière, vous pouvez continuer à vous former sans forcément choisir une spécialisation. Cela vous permettra de vous différencier surtout si vous exercez à domicile.
Ces formations d’une durée de 100 heures environ sont très diverses. Cela peut, par exemple, être un Diplôme Universitaire (DU) en hypnose thérapeutique ou encore en ETP (Éducation Thérapeutique du Patient) pour aider les patients à vivre avec une maladie chronique. Cela peut aussi être de la formation ponctuelle sur la gestion de la douleur à domicile, la prise en charge des plaies chroniques ou les nouvelles techniques de pose de voies centrales.

Envie de vous former et vous spécialiser ? Découvrez notre article sur Formations : comment s’informer ?