Préparer son remplacement à l’approche des vacances

Préparer son remplacement à l’approche des vacances

Passer son été au soleil à la plage, ou à marcher en famille dans les montagnes… On a tous des vacances de rêve ! Et pourtant, pour les infirmiers libéraux, ce n’est pas toujours gagné ! Vous êtes à votre compte, et c’est donc à vous de tout gérer ! Comment les financer ? Comment partir loin ? Comment gérer son remplacement ? Voici quelques conseils que nous vous donnons pour partir en vacances le plus sereinement possible !

Comment se faire remplacer ?

Le code de déontologie vous impose la continuité des soins [1]. Mais comment la garantir si vous souhaitez partir en vacances ? Une seule solution : se faire remplacer sur la durée de vos congés !

Comment trouver un remplaçant ? Certains sites comme emploisoignant.com, Remplafrance ou Sthethonet vous permettent de passer une annonce pour recruter. Vous pouvez aussi déposer une annonce sur les journaux locaux ou encore sur des sites locaux dédiés. N’hésitez pas non plus à faire marcher le bouche à oreille et les réseaux sociaux (un petit post sur un groupe Facebook d’infirmières ou sur LinkedIn) Précisons que selon que vous exercez en ville ou à la campagne, dans le Nord ou dans le Sud, le temps pour trouver un remplaçant peut varier considérablement, donc essayez de commencer vos recherches assez tôt !

Quels critères pour un remplaçant ?

La réglementation est très stricte sur le profil des remplaçants. Afin de pouvoir effectuer un remplacement, les infirmiers doivent vérifier ces critères [2] :

  • Être titulaire d’un diplôme d’État d’infirmier et d’une autorisation de remplacement en cours de validité délivrée pour une durée d’un an renouvelable par le Conseil Départemental de l’Ordre auquel il est inscrit ;
  • Justifier d’une activité professionnelle de dix-huit mois, soit un total de 2 400 heures de temps de travail effectif, dans les six années précédant la date de demande de remplacement ;
  • Avoir réalisé cette activité professionnelle dans un établissement de soins, une structure de soins ou au sein d’un groupement de coopération sanitaire, tels que définis à l’article 5.2.2 de la convention nationale des infirmiers libéraux ;
  • Ne pas remplacer plus de deux infirmiers.

C’est à vous de vous assurer que votre remplaçant est en droit d’exercer lors de votre choix.

Le contrat de remplacement

Si vous vous faites remplacer pour plus de 24h, vous devez signer un contrat de remplacement avec votre remplaçant. Il doit contenir :

  • La période prévue de remplacement
  • Le motif de remplacement
  • Le mode de rémunération et le pourcentage de rétrocession
  • Les clauses de non concurrence et les modalités de rupture du contrat

Le site de l’ordre propose des modèles de contrat de remplacement à remplir. Le contrat doit ensuite être transmis à l’Ordre départemental.

remplacement en toute sérénité

Est-ce que je peux partir loin de chez moi ?

Oui ! Une fois que vous vous faites remplacer, rien ne vous oblige à rester proche de votre cabinet. Vous avez même l’interdiction d’exercer pendant le temps de votre remplacement, sauf demande explicite des autorités (suite à une catastrophe naturelle par exemple) [3].

Au passage, si vous êtes abonné(e) à libheros PRO, n’oubliez pas de prévenir votre remplaçant et même mieux, de lui créer un compte dans votre équipe, afin qu’il puisse réceptionner les demandes de soins provenant de libheros.fr !

Votre remplaçant s’occupe de vos patients, donc détendez-vous, profitez de votre famille, de vos amis, du soleil et surtout du repos, vous en avez besoin !

Comment financer mes vacances ?

C’est le problème d’être à son compte : quand vous ne travaillez pas, vous n’êtes pas rémunéré(e). Mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas vous accorder des vacances ! Lorsque vous vous faites remplacer, vous pouvez toucher une part des honoraires (appelée rétrocession) que votre remplaçant aura facturés (pourcentage variable selon les régions, inscrit dans votre contrat de remplacement), mais ce montant reste faible. Voici quelques autres conseils pour financer vos vacances.

Tout d’abord, si vous habitez dans une zone peu touristique, il y a sûrement une période de creux dans vos rendez-vous (juillet, août) quand vos patients habituels sont en vacances. Profitez de ces périodes creuses pour partir !

Inversement, si vous habitez une zone touristique, les vacances scolaires peuvent vous apporter une patientèle temporaire : si vous observez un pic dans vos demandes de rendez-vous à certaines périodes de l’année, profitez de ces moments pour faire des économies et partez en vacances lors de périodes plus creuses.

Enfin, n’hésitez pas à vous associer ! Si vous avez des associés, vous pourrez tourner à la fois pour vos jours de repos et pour vos congés, sans perdre de patientèle ni de soins pendant vos périodes d’absence !

 

A présent, rien ne doit plus vous arrêter : accordez-vous quelques jours de repos ! Pour des conseils pour organiser vos vacances, n’hésitez pas à regarder cet article : « Le guide de survie des vacances »

 

[1] Article R. 4312-30 du code de déontologie

[2] Infirmiers.com : Quid du remplacement infirmier en libéral

[3] Article R. 4312-8 du code de déontologie