Quand faire un test de dépistage COVID-19 ?

Quand faire un test de dépistage COVID-19 ?

Le COVID-19 continue de se propager à travers le monde et l’État craint une seconde vague de la pandémie. Pour prévenir une éventuelle hausse des personnes touchées, les autorités incitent massivement la population à se faire dépister. Désormais, les tests sont accessibles à tout le monde, que l’on présente ou non des symptômes du COVID-19.

Se faire tester en cas de présence de symptômes du COVID-19

Les personnes qui présentent des signes évidents de la maladie sont les premiers à devoir effectuer un test de dépistage du COVID-19. Parmi les signes les plus courants il y a la toux, les difficultés respiratoires, une forte fièvre, la fatigue, des courbatures, la perte de l’odorat ou du goût, la diarrhée et parfois aussi des vomissements. Si vous ressentez ces symptômes, même légers, la première chose à faire est de contacter votre médecin traitant (ou un médecin de garde). Sinon, si les symptômes s’aggravent, le Ministère des Solidarités et de la Santé invite à contacter le numéro 15.

Vous pouvez également faire une téléconsultation.

Par la suite, le patient devra prendre contact avec un centre de dépistage pour une prise de rendez-vous afin de faire un test RT-PCR Une fois le test effectué, il est important de rester confiné en attendant les résultats. Ceux-ci arrivent généralement en 24h/48h.

Faut-il se faire dépister même en l’absence de symptômes ?

Les personnes ne présentant aucun signe du COVID-19 peuvent très bien se faire dépister si elles le souhaitent. D’ailleurs, il est tout à fait possible de procéder aux tests, même sans prescription médicale. Et, dans tous les cas, les tests RT-PCR sont pris en charge par la Sécurité sociale.

Pour pouvoir procéder au test de dépistage, vous devrez alors contacter le centre de dépistage le plus proche de votre domicile afin de prendre rendez-vous.

Cependant, au vu de l’afflux de personne au sein de laboratoires d’analyses médicales et afin de contenir la pandémie, il est préférable d’effectuer un test RT-PCR uniquement si :

  • vous présentez des symptômes,
  • vous avez été en contact avec des personnes présentant des symptômes du COVID-10 ou testées positivement au COVID-19
  • vous allez être en contact avec des personnes à risque (âgées, atteints de maladies chroniques…) et habitez dans une zone où le virus circule beaucoup

Notez que, quel que soit le résultat, il est important de respecter les gestes barrières : gardez une distance de 1 mètre entre vous et les autres personnes que vous croisez ou côtoyez. Si la distanciation n’est pas possible, le port de masque est alors vivement recommandé.

De même, n’oubliez pas de vous laver les mains et le visage fréquemment afin d’éliminer les éventuelles contaminations, surtout après avoir été en dehors de votre domicile.

Cas des personnes en contact avec une autre testée positive au coronavirus

Pour identifier plus rapidement les éventuels cas asymptomatiques du COVID-19, les personnes ayant été en contact avec des individus testées positives sont invitées à effectuer un dépistage.

Dans tous les cas, les « personnes contact » devraient prendrez rendez-vous pour un test dans le centre de dépistage le plus proche de leur domicile. Si vous vivez sous le même toit que le malade, le test devrait avoir lieu le plus vite possible, ou bien 7 jours après le dernier contact avec le malade si vous n’habitez pas la même maison. Tout comme les personnes présentant des symptômes, les cas liés à un contact récent doivent rester en confinement.

Dans quelles conditions le dépistage est-il obligatoire ?

Notez que les tests ne sont pas obligatoires, car ils se font uniquement sur la base du volontariat. Cela dit, les patients devant subir une opération chirurgicale dans les jours ou semaines à venir devraient effectuer un test de dépistage du COVID-19. D’ailleurs, celui-ci devrait être réalisé au moins 48 heures avant le jour de l’intervention. C’est l’anesthésiste ou le chirurgien qui se chargent d’en informer le patient.

De même, si vous envisagez de voyager à l’étranger, certains pays exigent de présenter une preuve que vous n’êtes pas porteur du coronavirus. Dans ce cas-là, vous devez passer par un test de dépistage afin de pouvoir justifier d’un résultat négatif au COVID-19.

Pour quelles destinations un test de dépistage est-il exigé ?

Dans les territoires d’Outre-mer, tous les voyageurs de plus de 11 ans, doivent présenter le résultat d’un test réalisé 72 heures avant le vol. Vous devrez en outre attester sur l’honneur ne pas présenter de symptômes du Covid-19 et ne pas avoir été en contact avec une personne positive au coronavirus durant les quatorze derniers jours avant l’embarquement.

En Belgique, en Espagne, en Grèce, aux Pays-Bas et au Portugal un test est aussi exigé, ainsi qu’un formulaire d’identification ou de déclaration de santé. Parfois même, les voyageurs devront se mettre en quatorzaine une fois sur place, effectuer un autre test de dépistage, ou subir une prise de température.

Les exigences varient d’un pays à l’autre. D’ailleurs, dans des pays comme l’Allemagne, la Suisse ou l’Autriche, les Français peuvent circuler librement sans trop de restrictions et sans devoir prouver un test négatif.

Voyager au-delà hors de l’Europe reste encore incertain durant cette pandémie. D’ailleurs, de nombreux pays maintiennent encore leurs frontières fermées. C’est le cas par exemple, aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Chine, en Russie, en Nouvelle-Zélande, en Thaïlande, à Madagascar, les vols internationaux restent entièrement suspendus.

libheros partenaire des compagnies aériennes

Afin de pouvoir maintenir les vols à destination des DOM-TOM, les compagnies Air Caraïbes, French Bee et Corsair International ont récemment fait appel à libheros pour faciliter le dépistage  des passagers qui n’avaient pas de justificatif de tests négatifs à leur enregistrement.  En partenariat avec le laboratoire Biogroup, les passagers ont pu bénéficier d’un véritable parcours patient au sein même de l’aéroport. Pour lire l’article, cliquez ici.

Pour accompagner l’afflux de personnes en laboratoires d’analyses médicales, libheros mobilise ses +14 000 infirmiers de son réseau pour renforcer les équipes de prélèvements et répondre au besoin croissant de dépistage du COVID-19. Découvrez notre page dédiée à la mobilisation d’infirmier.

Sources :